Vera, de Petr Zelenka, traduction de Alena Sluneckova, mise en scène de Elise Vigier et Marcial di Fonzo Bo

Crédit photo : Tristan Jeanne Valès

vera_201604tjv_090-©-Tristan-Jeanne-Valès-1

 

Vera, de Petr Zelenka, traduction de Alena Sluneckova, mise en scène de Elise Vigier et Marcial di Fonzo Bo

Petr Zelenka est un auteur caustique, à la fois fébrile et sûr de son fait, venu du pays de Kafka, la République tchèque, avec ses rêves, son amour de la littérature et de l’art, ses excès, sa folie et sa propension à rire d’une société qui va mal, égratignant au passage ceux qu’il vilipende – à la fois, les bourreaux et les victimes d’une société libérale où chacun tente de tirer à soi les marrons incandescents d’un feu furieux.

Karin Viard joue la burlesque Vera, une directrice de casting flamboyante grisée par le succès – un sentiment donné comme naturel de dominer le monde et les autres.

La comédie est d’une féroce actualité qui mêle méchanceté et comédie grotesque.

L’homme de plume manie avec verve le comique et le tragique, l’humour noir et le burlesque, pour raconter la chute d’une femme que rien ne semblait pouvoir arrêter sur la route des succès et profits, ancrée dans une dépossession progressive de soi.

Argent, pouvoir, médiatisation, statut social, tout peut s’acquérir si l’on joue le jeu. Mais Vera, la redoutée directrice de casting est aveuglée par ses gains : elle devient une marionnette dans les mains de ceux à qui elle s’est vendue et perd tout ce qu’elle croyait avoir gagné – petite fille dont les jouets se cassent tout à coup.

Une danse macabre et drôle, qui raconte l’air du temps, la violence de l’ultralibéralisme, la perte des repères, la folie de l’aveuglement. Grâce à la scénographie de Marc Lainé et Stephan Zimmerli, le public est convié à prendre un ascenseur ultramoderne avec les relations affairistes et peu fréquentables de Vera.

Les passagers sont filmés à l’intérieur de l’habitacle, et nul n’est libre de ses gestes. Quand ils sortent de l’ascenseur pour pénétrer l’ « open space » du bureau de communication de l’agente et superwoman Vera, les figures en question revêtent les tenues les plus loufoques, ludiques et caricaturales, chacun croyant vivre son plein épanouissement personnel au sein même des faux jeux miroitants de l’argent.

Helena Noguerra et Marcial di Fonzo Bo – co-metteur en scène avec Elise Vigier du spectacle Vera, et directeur de la Comédie de Caen, CDN de Normandie – s’en donnent à cœur joie pour se moquer des plus faibles, Pierre Maillet ne déroge pas à la règle et s’amuse à mimer les victimes ou bien les clowns avec brio. Rodolfo de Souza incarne l’ancien – ex-cador – avec une belle patience agacée. Lou Valentini offre un exemple tonique de la hargne que peuvent apporter les jeunes générations. Et Jean-Luc Vincent et Clément Sibony sont présents sur la scène en alternance.

Karine Viard investit avec bruit et fracas le plateau de théâtre, du début jusqu’à la fin de la représentation, mimant toutes les postures instinctives et tous les réflexes d’une prétendue réussite sociale et financière, lors même que la dame tente de préserver l’affection qu’elle porte en toute sincérité à un père malade et capricieux.

Une audace, un culot, quand être femme n’est pas encore synonyme de tranquillité ni de la moindre victoire, aspirant à dominer les autres quand on était dominée.

Leçon de vie et d’existence, la satire est efficace, racontée par six acteurs, jouant plus de vingt rôles. Le rythme soutenu du spectacle est tendu entre des sensations extrêmes, du sourire au tragique et en passant par les chansons de Pierre Notte.

Véronique Hotte

Théâtre de Paris, 15 rue Blanche 75009 – Paris, du 13 mars au 12 mai inclus, du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 15h30. Tél : 01 48 74 25 37

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s