RunRig au Festival Interceltique de Lorient – Soirée de clôture FIL 2017

Crédit photo : Andrew King

runrig-candrew-king

RunRig au Festival Interceltique de Lorient – Soirée de clôture FIL 2017

 Même si cela fait trente ans déjà que le groupe écossais s’est produit pour la dernière fois au Festival Interceltique de Lorient, RunRig n’en fait pas moins retour, sûr de sa force artistique et de ses convictions esthétiques, d’autant que ce come-back vif correspond à la tournée de promotion du dernier album « The Story ».

Après un travail de studio – recherche et réflexion d’une identité musicale propre -, sonnent les retrouvailles avec un public averti dans les stades et salles de concert.

RunRig est perçu, et le public de Lorient à l’Espace Marine ne s’y trompe pas, comme un groupe incontournable de folk rock écossais dont le cœur bat intérieurement sur le rythme de la musique traditionnelle et de la langue gaélique, que la dimension du rock porte de ses résonances généreuses naturelles.

Basse, guitare, claviers, tambours et percussions marquent la griffe du rock celtique.

On retrouve sur la scène la verve des frères fondateurs du groupe RunRig – le bassiste Rory MacDonald, le battant fier du percussionniste Calum MacDonald -, le souffle de Iain Bayne aux tambours, la détermination de Malcolm Jones à la guitare, la présence rieuse et chaleureuse de Bruce Guthro au chant et à la guitare, et un musicien plus jeune dans le groupe et aussi producteur, Brian Hurren aux claviers.

Images de guerre et de soldats avançant sur des terres boueuses que des champs de blé et de coquelicots remplacent à la belle saison, RunRig raconte The Story – les guerres passées, les conflits sociaux, les grèves et les conflits sociaux mais aussi l’amour et le bonheur d’être au monde l’été, porté par l’espoir d’une vie meilleure.

L’Espace Marine a résonné de toute la stridence folk et rock écossaise attendue, rythmes et balancements du chœur de rockers, solos des instrumentistes, les musiciens n’ont pas boudé leur plaisir, heureux d’en découdre avec un public à leur écoute, pendu à leurs lèvres et à leurs instruments ravageurs – une vraie scène rock.

Véronique Hotte

Espace Marine, le 12 août, Festival Interceltique de Lorient, du 4 au 13 août 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s