Blockbuster – théâtre et cinéma – écriture Nicolas Ancion/Collectif Mensuel, librement inspiré du roman de l’auteur Invisibles et remuants (Ed. maelstrÖm reEvolution), conception et mise en scène Collectif Mensuel

Crédit photo : Dominique Houcmant GOLDO

Blockbuster (C)Dominique Houcmant GOLDO (1).jpg

Blockbuster – théâtre et cinéma – écriture Nicolas Ancion/Collectif Mensuel, librement inspiré du roman de l’auteur Invisibles et remuants (Ed. maelstrÖm reEvolution), conception et mise en scène Collectif Mensuel

 Un blockbuster est une production cinématographique à gros budget publicitaire, destinée à produire des profits record. Et le Collectif Mensuel belge fait de son spectacle Blockbuster, entre théâtre et cinéma – du cinéma plutôt -, une politique-fiction dans laquelle, prenant conscience de la classe dominante à son égard, le peuple décide de mener la riposte … Ô invraisemblance et naïveté…

Blockbuster est un « mash-up », un mélange vidéo d’images et de sons, une activité en vogue sur internet qui consiste à utiliser des scènes de films ou de documents vidéo à des fins parodiques. Le Collectif Mensuel parle d’un détournement à travers l’appropriation d’extraits de grosses productions du cinéma américain plus ou moins porteuses de l’idéologie capitaliste, dans le but de créer un « film monstre », au service d’une fable insurrectionnelle. Un projet théâtral politique où l’opération consiste à utiliser la force de l’adversaire afin de la retourner contre lui.

Sur la scène, un grand écran de cinéma, et en contre-bas, cinq interprètes en verve parlent, bougent, chantent ; ils suivent le déroulement de l’action, rivés aux aussi, en même temps que les spectateurs, à l’écran, prêtant leur propre voix simultanément.

Blockbuster s’affiche comme un spectacle-performance, une « super cheap production » sonorisée en direct-live à cinq comédiens et deux musiciens, Sandrine Bergot, Quentin Halloy, Baptiste Isaia, Philippe Lecrenier et Renaud Riga.

À l’écran de véritables acteurs hollywoodiens deviennent les héros fictionnels de la pièce de théâtre. Ils alternent doublages, musiques et bruitages pour faire vivre et s’épancher bruyamment le fameux blockbuster explosif peu dangereux mais joueur.

Admirons Julia Roberts, Sean Penn, Tom Cruise, Brad Pitt, Sylvester Stallone…

Une histoire de taxation des très hauts revenus dans laquelle une journaliste mène son investigation sur les entreprises richissimes éludant leurs impôts via des sociétés offshores. La journaliste (Julia Roberts) est limogée et risque une mort violente infligée par le tueur musclé (Silvester Stallone), à la solde du patron des patrons.

D’un côté, le paysage fait défiler sous le ciel américain des buildings à n’en plus finir, des voitures qui foncent et tournent brutalement dans les rues bruyantes et anonymes, tous freins crissant et hurlant. Des conseils de ministres huppés mais vains et malhonnêtes ; des ascenseurs de sociétés luxueuses, une ministre qui prépare son bain chaud tandis que le patron des patrons la menace au téléphone. Un tueur à gages qui vole voitures et hélicoptère pour réaliser ses meurtres en série.

Et de l’autre, les images devenues banales de la pauvreté et de la misère – populations migrantes et sans toit, banlieues et townships, ghettos, travailleurs sans travail et chômeurs réguliers. Et seules, quelques âmes aidantes pour les défendre.

La dénonciation politico-sociale de Blackbuster est moqueuse : le public infantilisé rit et s’amuse de ce montage subversif et ludique, entre grotesque et caricature, prouesses techniques et manipulation de citoyens dont le réveil n’est qu’incertain.

Un spectacle comique de divertissement festif et tapageur en direction de la jeunesse.

Véronique Hotte

THEATRE71.COMScène nationale de Malakoff, du 7 au 15 octobre. Tél : 01 55 48 91 00

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s