La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette, Éditions Gallimard, Folioplus Classiques

La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette, Éditions Gallimard, Dossier par Marjolaine Forest, Lecture d’image par Agnès Verlet, Folioplus Classiques N°276 / 3,50 € / 128 p

product_9782070462797_195x320

Avec l’insertion de l’Histoire moderne en toile de fond, la nouvelle historique innove, sous l’égide des Nouvelles françaises (1656) de Segrais, en proposant à ses lecteurs une atmosphère galante, « c’est-à-dire marquée par les péripéties dans un cadre mondain », selon la définition de Marjolaine Forest. La Princesse de Montpensier s’inscrit dans ce genre en 1662, marquant les débuts prometteurs de la nouvelle historique, un récit qui allie subtilement Histoire et le romanesque. Le texte de Madame de Lafayette, écrit un siècle après la sanglante nuit de la Saint-Barthélemy (1572), dresse un parallèle troublant entre les heurts religieux et les tourments de l’amour. La Princesse de Montpensier est préparatoire du chef-d’œuvre à venir que sera La Princesse de Clèves, et que nous pouvons voir actuellement au théâtre dans la mise en scène de Magali Montoya. Le mouvement intellectuel, littéraire et artistique du classicisme historique, qui débute vers 1660 et s’achève vers 1685 avec l’apogée du règne de Louis XIV, s’appuie sur une capacité de penser et d’observer le monde, l’autre et soi, une volonté de concevoir l’œuvre d’art dans sa permanence, un attachement à la vérité de la nature humaine, et une conviction de la nécessité de règles dans l’expression de la beauté du monde, avec la question de la place de l’être dans ce monde. Autant de preuves intéressées à la mission éthique de l’art, soit encore le rêve d’une excellence artistique alliée à une exigence morale. La description de la cour de Charles IX est le cadre de La Princesse de Montpensier, le récit se déroulant entre le mariage de la princesse en 1568 et le massacre de la Saint-Barthélemy en 1572, époque de Renaissance finissante et de maniérisme baroque qu’illustre à merveille le Portrait de Brigida Spinola Doria (1606) de Pierre Paul Rubens. Ce portrait splendide illustre l’extraordinaire beauté de la marquise italienne qui frappe les esprits et les regards, de la même façon qu’a pu faire effet l’apparition à la cour en 1570 de la Princesse de Montpensier dans la fiction.

Dans sa lecture du portrait, Agnès Verlet précise :  « Au-delà de sa beauté et des apparences, l’écrivain met au jour les sentiments contradictoires et contrariés de cette belle personne en la montrant aux prises avec les passions amoureuses, les intrigues de cour et les violences des guerres. » Sur cette fresque que troublent et mouvementent l’animosité entre catholiques et protestants et les violents conflits qui en résultent en France, apparaissent en surimpression les histoires de cœur de Mlle Mézière, devenue princesse de Montpensier après un mariage de raison, alors qu’elle était éprise du duc de Guise. Cette passion est restée intacte trois ans plus tard quand les anciens amants se rencontrent par hasard. Qu’adviendra-t-il de cette princesse, déchirée entre l’amour absolu qu’elle porte à son amant et la fidélité morale due à son époux ? Une écriture vivante et spontanée dont la créativité – le geste moderne – explore à merveille les âmes et les cœurs au-delà des époques.

Véronique Hotte

La Princesse de Montpensier de Madame de Lafayette, Éditions Gallimard, Dossier par Marjolaine Forest, Lecture d’image par Agnès Verlet, Folioplus Classiques N°276 / 3,50 € / 128 p.

Et l’actualité théâtrale toujours de La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette, mise en scène de Magali Montoya

Théâtre National de Bretagne Rennes, les 25 et 26 février, le 27 intégrale. Tél : 02 99 31 12 31

Maison de la Culture de Bourges, les 3 et 4 mars, le 5 intégrale. Tél : 02 48 67 74 70 Comédie de Béthune CDN, les 10 et 11 mars. Tél : 03 21 63 29 19 L’Échangeur de Bagnolet, du 19 au 26 mars, 7 représentations dont 3 intégrales. Tél : 01 43 62 71 20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s