Qui est Monsieur Lorem Ipsum ? Emmanuel Audibert et Sylviane Manuel, compagnie 36 du mois, Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières

Crédit photo : Emmanuel Audibert

SONY DSC

SONY DSC

Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes – Charleville-Mézières (Ardennes)

 

Qui est Monsieur Lorem Ipsum ? – Compagnie 36 du mois – création et interprétation, Emmanuel Audibert, mise en scène Sylviane Manuel

 

Lorem Ipsum est, en imprimerie, le faux-texte – en faux latin, sans nulle signification, dont l’objectif est de calibrer le contenu d’une page de texte pour en améliorer la mise en forme. Le texte définitif et de sens prendra la place du faux-texte.

Ce texte serait tiré, selon certaines versions, de l’ouvrage de Cicéron, De Finibus Bonorum et Malorum : « Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit… » (« Il n’existe personne qui aime la souffrance pour elle-même, ni qui la recherche ni qui la veuille pour ce qu’elle est… »)

Avec la Compagnie 36 du mois, de faux texte ou de non faux, il n’en est pas question, car tout vit sur le plateau, peuplé et grouillant d’une humanité miniaturisée.

Il serait plutôt question en échange, de la souffrance d’être au monde, d’une existence malmenée à tendre jusqu’au bonheur, à améliorer et à réorienter enfin.

Heureusement, les plaisirs terrestres parmi d’autres, relèvent de la musique, et le créateur et interprète Emmanuel Audibert, mélomane et pianiste, fait la part belle aux musiciens et à leurs instruments, solo ou orchestre entier dirigé par son chef génial. L’inventeur donne vie sur le plateau à un peuple minuscule de petites figurines et instruments en papier – fil invisible, câble pour miniatures, feuille légère, allumette, baguette de bois, carton, peluche -, des figures singulières ou bien standardisées et collectives. En tout, d’un point de vue technique, cent-trente-sept servomoteurs dirigent par ordinateurs ces mini-marionnettes. Présentes et mouvantes ou mobiles en direct sur la scène, elles relèvent également de théâtre dans le théâtre : elles sont ainsi les personnages d’une série de télé en carton, dont l’héroïne, incomprise et moquée par les autres membres de sa famille, tente de faire comprendre à ceux-ci l’état d’alerte que connaît la planète, ne serait-ce que d’un point de vue écologique, avec l’invasion des sacs plastique, commerce mis sur pied par le grand-père fortuné.

Enregistrements sonores de musique, musique en live, mais aussi dialogues enregistrés de télé américaine caricaturale, projetés en anglais sur un prompteur.

Le public a l’impression de pénétrer un monde dévasté et annihilé, post-historique, dont ne resteraient que des rêves et des songes en guenilles et à jamais disparus mais réhabilités, dès qu’ils retrouvent une source d’inspiration et de manipulation. Le spectateur ne sait où donner de la tête car tout agit sur le plateau et tout vit. Un monde perdu sur le point de revivre toujours, en alerte et mu par un désir inextinguible malgré toutes les avanies, les catastrophes, les pertes et les faux pas. En dépit de tout, Emmanuel Audibert est l’homme-orchestre, le fou appliqué à donner le feu vital à ses créatures, après que la disparition de l’univers soit advenue. Assis sur un canapé, puis sautant par-dessus le meuble en familier des arts du cirque, il semble réfléchir et méditer en magicien et maître de ses propres créations.

Un monde extraordinaire, le nôtre, qu’un apprenti sorcier invite à contempler à plaisir.

Véronique Hotte

Tout public dès 10 ans, français et anglais, surtitré en anglais, marionnettes assistées par ordinateur. Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes – Charleville-Mézières (Ardennes),

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s