Trio 2014, d’après l’oeuvre de Boguslaw Schaeffer, mise en scène de Urszula Mikos

Trio 2014, d’après l’œuvre de Boguslaw Schaeffer, mise en scène de Urszula Mikos, avec Régis Ivanov, Michel Quidu, Olivier Werner

 Image

 

Boguslaw Schaeffer est, depuis les années 80, un compositeur considéré comme l’une des trois figures majeures de la création théâtrale polonaise contemporaine avec Gombrowicz et Mrozek.

Ses pièces fraient avec les courants de recherche esthétique qui vont de Marcel Duchamp à John Cage, profondément alliées à un rapport structurel avec la composition musicale.

Collages de scènes, ruptures, parodies, les références à l’interprétation instrumentale – rythmes, accentuations, intonations – abondent dans ces pièces-partitions.

Les rôles s’essaient à l’expérimentation, au jeu de soi et avec soi.

La première création de Trio dans la mise en scène de Urszula Mikos date de 1992, avant d’être reprise en 2000, puis en 2013 et en 2014.

Le spectacle est singulier et frappé d’originalité « grave »– entre théâtre et musique –, il est composé à partir de deux pièces de Boguslaw Schaeffer, Quartette et  Scénario pour trois comédiens.

Les trois comédiens en question sur le plateau d’Urszula Mikos ne sont pas n’importe qui, des figures à la fois pittoresques et standard qui ne s’échangent pas mais s’additionnent les unes les autres pour composer un chœur entre harmonie et dysharmonie. Un fieffé trio de rigolos en goguette.

On parle de tout et de rien, on finaude sur les intentions d’untel, on médit pour monter simplement l’un contre l’autre afin de sauver sa propre mise et ne pas se retrouver exclu.

Y a-t-il véritable échange ou art de la communication ?

On ne sait car chacun semble bien arrêté sur ses positions, ses préoccupations, et n’a que faire des songeries et des rêves approximatifs de l’interlocuteur immédiat.

De l’un à l’autre, de l’un contre l’autre, chacun se retrouve seul en définitive.

Régis Ivanov, Michel Quidu et Olivier Werner forment un cocktail détonant, dessinant des figures corporelles inédites, comme s’ils s’abandonnaient à des jeux d’enfance inoubliés.

Ivanov à la voix d’outre-tombe est le plus rond des trois, Michel Quidu le plus mince et le moins prévisible bien que l’énigmatique Olivier Werner soit de son côté, loin d’abandonner sa part d’absurde.

Le public assiste aux crises interrelationnelles des personnages, au déploiement obligé du comportement personnel de chacun face aux autres.

Ils susurrent, chantent, tonnent, monologuent ou bien échangent entre eux dans un esprit libre qui frôle ce qu’on appelle la folie, la déraison ou bien le non-sens. Le plaisir d’être au monde, simplement.

Jeux de mots, art de la répétition et de la variation, le caractère obsessionnel des thèmes à traiter et des propos qui en résultent s’affiche sans façon et avec éclat.

Le Chanteur de Mexico de Francis Lopez que chantait Luis Mariano à son époque, emporte le trio dans un rire franc, sans la moindre arrière-pensée, pour le sentiment convivial de vivre un morceau de vie.

Les comédiens se donnent sans compter, costume sombre, chemise blanche et cravate, ils diffusent toute la vibration souhaitée à la difficile présence d’un corps sur le plateau.

iIs s’amusent, se disputent, se réconcilient comme des enfants grandis trop vite, ils analysent leur point de vue en décortiquant dans le moindre détail les arguments qui les opposent.

Ils brûlent leur existence quotidienne à pleins feux, ne ménageant pas leurs efforts.

L’engouement du spectateur est entier de les voir ainsi sur une scène, pleinement eux-mêmes dans la confrontation inévitable aux ratés et aux bévues de la vie, des répétitions de solos inépuisables.

Un Trio 2014 émouvant par la générosité si manifeste d’acteurs chevronnés attachés à leur art.

 

Véronique Hotte

 

MC11, 11 rue Bara 93100 Montreuil, les 17, 18, 19, 22, 23, 24, 25 et 26 avril à 20h. Tél : 01 74 21 74 22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s